Historique Comment s’est développé la Kinésiologie

, par FFK

Dans les années 60 aux Etats-Unis, le Dr Goodheart , Chiropracteur a créé des tests de Kinésiologie Appliquée pour l’enseigner à des professionnels de la santé appelés "Doctors".(cf www.icak.com )

Un de ses élèves nommé John Thie a décidé de rendre accessible à tous le test musculaire. Il a créé Le Touch For Health qui utilise le test musculaire et les points d’acupressure de l’énergétique chinoise pour permettre à tout un chacun d’identifier par test musculaire les réponses de vitalité ou d’énergie du corps. Au même titre que la perte de la vitalité ressentie dans nos jambes quand nous apprenons une mauvaise nouvelle et que nous sommes obligés de nous asseoir pour ne pas défaillir. Le Touch For Health est donc au fondement des kinésiologies spécialisées®.

Les origines du stress étant multiples, de nouvelles méthodes de kinésiologie spécialisée ont vu le jour notamment au travers de la kinésiologie dite émotionnelle ou la kinésiologie éducative.

Aujourd’hui, la kinésiologie regroupent de nombreux cursus de formation que l’étudiant est libre de choisir en France ou à l’étranger.

Il apparaît néanmoins dans son développement deux courants :

  • La kinésiologie du bien être et de la réalisation de soi : la kinésiologie est une méthode heuristique d’accompagnement de la personne à gérer son stress et ses émotions négatives en travaillant avec la verbalisation d’un objectif et les ressentis stressants mémorisés par le corps. Elle se base sur la capacité des émotions à perturber le sentiment de bien être de la personne et revalorise le corps longtemps mis de coté au profit de l’intellect, ce qui en soi n’est pas logique. Ce courant a fait naître des cursus spécifiquement français de méthodologie de travail comme la kinésiologie Harmonique ou la Voie de l’Intégration Essentielle, stages se développant maintenant chez nos voisins européens.
  • La Kinésiologie de la santé : le stress pouvant être à l’origine de trouble de la santé et lié à des manifestations physiques comme la dyslexie, les troubles menstruels, les allergies, on assiste à une envolée européenne de la kinésiologie sur le secteur des médecines alternatives complémentaires notamment en Angleterre, en Allemagne et en Suisse. Cette kinésiologie de la santé est actuellement pratiquée par des professionnels de tous horizons qui répondent en Suisse aux critères de formation mis en place par l’ASCA pour obtenir un remboursement des mutuelles sur le territoire. Comme d’autres techniques qualifiées en Europe de médecine alternative, elle pose le problème de l’ouverture des soins, diagnostic et prescription aux professionnels non médicaux, à des techniques qui prouvent leur efficacité uniquement sur l’expérience du terrain et à l’utilisation de produits complémentaires non allopathique dans le but de soigner. Ce vaste débat est indépendant de la kinésiologie et relève uniquement de la politique de santé mise en place par chacune des nations selon sa propre législation.

La Fédération Française de Kinésiologie ne rentre pas dans les considérations économiques ou politiques du bien être ou de la santé. Son rôle est de fédérer la profession et de veiller à mettre en place un cursus professionnalisant, un code de déontologie et d’éthique.